Les bienfaits de la boxe thaïlandaise

Le Muay thaï jugé trop violent a toutefois de nombreux avantages en comparaison avec d’autres arts martiaux.

La boxe thaïlandaise

boxe
Ayant recours à l’utilisation simultanée des mains et des pieds, la boxe thaï est à l’origine de nombreux autres arts martiaux et a des effets notables sur le cerveau et le développement musculaire de ses pratiquants.
Cet art martial-ci est bien plus que de la self-défense, le pratiquant de boxe thaï assène des coups plus efficaces par le fait que les coups sont portés avec une très grande puissance. Une personne qui pratique ce type de boxe, apprend non seulement à se défendre, mais aussi à encaisser les coups.

Les exercices en pratiquant la boxe thaïlandaise

Pour répondre à cette question, nous avons été rendre visite à un club proposant des cours de boxe à Châtillon. Cela nous a permis de mieux comprendre comment se déroulés les cours. En effet, durant les séances d’entrainement, des exercices de respiration, d’endurance et de durcissement sont dispensés aux pratiquants. Ces séances ne visent pas principalement à rendre ces derniers invulnérables, mais à les apprendre à encaisser les coups qu’ils pourraient éventuellement recevoir. Ainsi donc, la boxe thaï se distingue des autres qui apprennent plutôt à ses pratiquants comment se défendre, cette discipline-ci leur apprend à attaquer aussi. En plus de cela, il faut noter qu’elle représente un sport très complet, en sollicitant le plus de muscles et d’articulations (pieds, tibias, poings, coudes et genoux) dans sa pratique que tout autre art martial avec des éventuels projections et corps-à-corps. Le cerveau du pratiquant est aussi fortement sollicité et doit toujours être en alerte, tout en développant sa capacité de résistance, de décision ainsi que sa volonté et son courage.
Pour en savoir plus, nous vous conseillons de suivre l’actualité des sports de combat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *